Formation 2018 Négociation

Du dialogue à la négociation : quels moyens pour agir localement ?

Pourquoi cette formation ?

Comment pourrions-nous être contre le « dialogue », surtout quand il est « social » ? Et dans le même temps, pourquoi avons-nous l'impression de nous faire avoir dès que ce mot sort du chapeau ? Et puis s'il faut en permanence que l'on dialogue, où est-ce que l'on négocie ? Dialogue partout, Négociation nulle part ?

Le dialogue, c'est plusieurs personnes qui se mettent autour d'une même table et discutent d'un sujet convenu. Négocier, c'est lorsque l'on reconnaît qu'il y a asymétrie de pouvoir entre ces mêmes personnes, et que la table autour de laquelle on s’assoit est traversée par des intérêts divergents. On ne s'y place pas n'importe où, on ne s'y exprime n'importe comment. Qu'on se le dise : on dialogue pour échanger des points de vue ; on négocie pour être entendu.

Penser global, négocier local... Parce qu'on ne négocie pas non plus avec n'importe qui, encore faut-il savoir ce que l'on veut, et qui l'on souhaite inviter à notre table des négociations. C'est d'abord au niveau local qu'on se donne les meilleures chances d'obtenir ce que l'on veut, quand la personne qui décide est identifiable et que c'est elle qui a les moyens d'agir au sein de l'institution. Qu'on se le dise (bis) : atteindre cette table de négociation, c'est déjà en soi une petite victoire. Qu'on se le dise (enfin) : négocier ça s'apprend, et il n'est jamais trop tard.

Si on s'alliait ? propose d'identifier collectivement l'ensemble des conditions qui facilitent la bonne conduite d'une négociation. De sa préparation à sa conclusion, en passant par l'analyse des enjeux et et des leviers à notre disposition... Nous travaillerons à partir de situations concrètes et de jeux de mises en situation. Cela permettra de découvrir ou d'approfondir des techniques spécifiques, de questionner les postures adéquates, d'apprendre à parler collectivement d'une même voix, de se positionner en face ET à côté de la personne qui décide.

Public visé :

Formation destinée à des professionnel.les souhaitant approfondir leurs pratiques et leur réflexion autour de la question de la négociation dans leur activité professionnelle en s'appuyant sur des valeurs de l'éducation populaire.

 Prérequis et modalité de personnalisation de la formation :

Il n’y a aucun prérequis nécessaire pour le suivi de la formation. En fonction de son parcours et de sa volonté, le ou la participant.e pourra suivre une, deux ou trois formations. Dans le dernier cas, un tarif spécifique lui sera accordé.

 Objectifs pédagogiques :

Ce stage propose aux participant.es de mieux appréhender la question de la négociation et de ses enjeux. A partir de situations concrètes il s'agira :

  • de s'approprier des outils permettant de mener une négociation raisonnée et victorieuse,
  • d'élargir son panel de techniques de négociation,
  • de prendre en compte une éventuelle inégalité de pouvoir/place des différentes parties,
  • d'identifier quels sont les préalables à une bonne négociation et les manières de maîtriser son cadre,
  • de travailler les postures et la répartition des rôles lors d'une négociation,
  • de savoir comment réaliser le suivi d’une négociation.

 Contenus du stage :

Partir de l'intérêt de l'ensemble des parties liées à la négociation. Resituer la négociation dans un jeu de rapports de force et de pouvoirs éventuellement déséquilibrés. Se positionner « à côté » pour construire des solutions satisfaisantes « avec ». Préparer une négociation et réaliser son suivi. Classer les typologies d'arguments rhétoriques. Identifier les postures adéquates. Réaliser une négociation par des jeux de mise en situation. Acquérir des apports théoriques.

 Compétences et capacités professionnelles visées :

  • maîtriser les outils et la technique de la négociation raisonnée (cf. livre de William Ury, Roger Fisher, Bruce Patton, Comment réussir une négociation ?, Paris, Editions du Seuil, 200.) ;
  • préparer une négociation et créer un cadre favorable à un réel dialogue voire une véritable négociation entre des habitant.es et des élu.es ou des responsables d’administration, en prenant en compte l’inégalité des pouvoirs/places,
  • lors d’une négociation, adopter une posture adéquate et adaptée à chaque interlocuteur/interlocutrice et à chaque problématique abordée ; connaître une typologie d’arguments ; se répartir les rôles ; travailler la place des témoignages ;
  • réaliser le suivi d’une négociation.

 Moyens pédagogiques :

Durant ce stage, seront privilégiées les méthodes de pédagogies actives. Viendront ainsi s'alterner des temps de travail en grand groupe et en petits groupes qui s'adapteront aux besoins des stagiaires. Ils porteront autant autour de récits d'expériences vécues dans leurs contextes professionnels, qu'autour de questionnements et d'aspirations vers une évolution de leurs pratiques : groupes d'interviews mutuelles, débats mouvants, jeux brise-glace, jeux de rôle... Ces outils d’animation participatifs sont issus de l'éducation populaire et permettent la valorisation des expériences et des savoirs de chaque stagiaire, tout en étant complétés par les apports des formatrices.

Spécifiquement pour ce stage, des jeux de rôle sur différentes situations de négociation seront mis en place afin de favoriser l’acquisition de compétences techniques et pratiques de la négociation par l’ensemble des participant.es, telles que la préparation et la maîtrise du cadre de la négociation, l’amélioration de la posture des négociateurs et des négociatrices, la répartition des rôles, la connaissance d’une typologie d’arguments, la place des témoignages des personnes premières concernées par la situation, le suivi de la négociation…

 Évaluation :

Au quotidien, une feuille d'émargement sera signée par les stagiaires, et des points d'étape seront proposés oralement pour faire le point avec le groupe. En fin de stage un bilan final oral sera collectivement réalisé. Un questionnaire individuel sera également remis aux stagiaires visant d'une part à recueillir leurs ressenti sur la formation, et d'autre part à mieux identifier ce que leur a apporté celle-ci. Enfin, une attestation individuelle de fin de formation indiquant les compétences professionnelles acquises pendant la formation est délivrée à chacun des stagiaires à la fin de la formation.

 Nombre d'heures de formation :

21h réparties sur 4 jours

 Tarifs

  • Frais pédagogiques : 35€/ heure soit 980€ par stagiaire pris en charge.
  • Total des frais annexes : 231€.

- Repas (midis et soirs) : 18 euros par repas, soit au total pour six repas : 108 euros

Notons que le repas du vendredi midi est compris dans la formation (mais pas celui du mardi midi).

- Petits déjeuners : 6 euros, soit au total pour trois petits déjeuners : 18 euros

- Hébergement : 35 euros par nuitée en gîte, soit au total pour trois nuits : 105 euros

Ces frais annexes peuvent également être remboursés par Uniformation si la prise en charge pour le stage est accordée. Les frais de déplacement le sont également. Pour plus de précisions, rendez-vous sur le site d’Uniformation : http://www.uniformation.fr/Employeurs2/Dispositifs-et-financements/Frais-annexes

  • Frais pédagogiques en cas de suivi des trois formations proposées par Si on s’alliait ?: 1925€ (77h de formation)

 Dates et horaires de la formation :

Du mardi 11 décembre 2018 à 14h au vendredi 14 décembre 2018 à 12h30.

Horaires du matin : 9h30-12h30.

Horaires des après-midis : 14h-18h.

 Lieux et autres conditions matérielles et/ou techniques

Lieu de stage : agglomération rennaise. Le lieu sera précisé ultérieurement.

Hébergement : gîte de l’agglomération rennaise. Le lieu sera précisé ultérieurement.

Matériel :

  • des salles de travail et une cuisine
  • le matériel de l’association mis à disposition : un vidéoprojecteur, un écran, un ordinateur, du paperboard, de la papeterie et des outils bureautiques ou outils d’animation…
  • le coin ressources, composé de brochures, de revues, de livres, de DVDs et d’une fiche bibliographique « pour aller plus loin ».

Nombre de stagiaires : le nombre maximum de participants est limité à 15.

 Encadrement

Deux formatrices encadreront ce stage. La pluralité des milieux professionnels qu’elles ont traversée constitue une réelle richesse au regard des contenus des stages proposés. Ainsi, en plus de nombreuses expériences associatives et bénévoles (au sein de collectifs de chômeur.euses et précaires, de soutien aux personnes migrantes, de collectifs de femmes…), elles ont connu des expériences professionnelles dans différents domaines, tels que celui du « community organizing » au sein de Si on s'alliait ? depuis quatre ans, celui du travail social au sein d’un Centre Communal d’Action Sociale et d’un Conseil Départemental (Direction Lutte contre les exclusions), de centres sociaux et, enfin dans le domaine de l'éducation populaire, au sein de l’association Emmaüs, du projet Cause Commune et de l’association Genepi.

Vous inscrire :Pour vous inscrire, n'hésitez pas à nous contacter par mail : sionsalliait@gmail.com ou par téléphone : 06 74 08 56 53 (Sylvia) ou 06 84 62 85 36 (Claire)